Isabel Ollange

Isabel Ollange, née Isabelle PAULIN voit le jour en 1966 à Neuvic sur l'Isle. Elle grandit dans la campagne Périgourdine, loin de l'effervescence des villes, loin des écoles des Beaux Arts également.
La petite fille aime jouer avec les couleurs, chercher les contrastes, les dégradés, les associations, les vibrations.
Son environnement : les champs, la forêt, le petit village des ses grands-parents. La proximité de cette terre qu'elle ne perçoit pas encore, renaît aujourd'hui dans nombre de ses toiles minérales.

La peinture ne s'est pas imposée comme une évidence, mais la création est en elle, à l'image de son grand-père espagnol, artiste et créateur à ses heures. L'attrait pour la peinture est né d'une photo de son fils qu'elle se surprend à tenter de reproduire sur une petite toile avec quelques tubes d'huile. Encouragée par son entourage, elle achète rapidement un chevalet de pied. Surgit alors le besoin d'apprendre des techniques. Elle intègre l'association Amicale des Peintres du  Périgord à Boulazac, et durant 5 années elle peint aux côtés de Gabriel FONTAINE, peintre de renommée internationale. Ce dernier lui apporte la technique, mais ses mots, ses éclairages lui permettent d'apprendre à extérioriser des sensations, des impressions et des émotions.

Aujourd'hui la peinture abstraite riche en matière, travaillée à la brosse et au couteau est son domaine de prédilection. Elle n'a de cesse depuis plus de 12 ans, de chercher des vibrations, des contrastes, des résonances, des effets de matière et des cheminements divers lui permettant de transmettre énergie et positivité, ou sobriété, calme et élégance. Elle aime utiliser divers médiums pour créer des reliefs  qu'elle exploite au gré de ses envies, l'abstrait la conduisant irrémédiablement à l'évasion du monde réel.

Les grands formats ou triptyques lui offrent une grande liberté de mouvements, souvents ascendants, avec un centre d'intêret très présent, comme un point d'ancrage.

Elle affectionne tout particulièrement l'huile qui ouvre une autre dimension à ses créations par la richesse des pigments,  mais aussi la nécessité du temps de séchage, qui permet de revenir encore et encore sur des zones définies. Les effluves des solvants sont autant d'éléments qui contribuent à l'exploration de ce monde intérieur infini. Elle utilise aussi l'acrylique mais sa préférence reste à l'huile.

Elle aime à pense que chacun puisse lire ses toiles de façon personnelle, adaptée à son propre vécu et ressenti, et donc de manières différentes les unes des autres.

Cotation AKOUN  de juin 2018 : 500 euros pour un format 15P soit 50x65 cm.
SIREN :  ISABELLE PAULIN  528 684 590
Une belle image
Créé avec Artmajeur